La Boutique MNB est maintenant en ligne https://boutique.nbm-mnb.ca/fr

Une armoire réalisée par Bruce Gray vient de s’ajouter à la collection Sheila Hugh Mackay d’œuvres de lauréats du prix Strathbutler au Musée du Nouveau-Brunswick

Bruce Gray
armoire : Fractured, 2021
acajou du Honduras, orme de Fredericton (N.-B.), peuplier échauffé, bocote d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, bambou, laiton et aimant à terres rares.

dimensions hors tout : 118 × 29 × 19 cm
autre (chaque tiroir) : 8,5 × 24,2 × 13 cm
autre (chaque étagère amovible) : 1,4 × 24,3 × 13,1 cm
Collection Sheila Hugh Mackay d’œuvres de lauréats du prix Strathbutler, achetée avec des fonds fournis par la Fondation Sheila Hugh Mackay Inc., 2021 (2021.1)
Collection du Musée du Nouveau-Brunswick


Armoire, vue de trois-quarts

Dans le cadre de l’enrichissement continu de la collection Sheila Hugh Mackay d’œuvres de lauréats du prix Strathbutler, supervisée par le Musée du Nouveau-Brunswick, une armoire conçue par le Prix Strathbutler 2019, Bruce Gray, de Kars (Nouveau-Brunswick), a été récemment acquise.

« C’est un grand honneur pour nous de contribuer à la constitution de la collection des lauréats du prix Strathbutler au Musée du Nouveau-Brunswick », déclare la directrice générale de la Fondation Sheila Hugh Mackay, Kathryn McCarroll. « Cette collaboration fructueuse combinée à un engagement renouvelé garantit l’acquisition, la documentation, la préservation et l’interprétation d’œuvres importantes réalisées par les grands talents artistiques de notre époque. »

Bruce Gray conçoit des meubles d’une qualité exceptionnelle qui traduisent non seulement une philosophie, mais aussi une approche méthodique du travail. Pour cet artiste, le titre de l’œuvre, Fractured, fait référence à la situation économique, sociale et culturelle actuelle. Malgré un profond fossé, nous sommes très attachés aux racines (panneau du bas), mais, si l’on y regarde de plus près, nous partageons des valeurs fondamentales qui comblent le fossé (étagères). Il y a donc de l’espoir.

Cette armoire, commandée par le MNB, met en évidence les compétences exceptionnelles de ce maître ébéniste qu’est Bruce Gray. L’armoire est constituée d’une pièce d’orme hors du commun provenant de la Ville aux ormes majestueux, Fredericton. Le coffret, les étagères et la poignée sont faits d’autres essences de bois, spécialement sélectionnées par l’artiste.

Voici, selon la déclaration de l’artiste du 20 mars 2021, les origines et la signification de ce meuble :


Intérieur de l’armoire

L’œuvre de Bruce Gray vise surtout à remettre en question les idées préconçues du public en matière de valeur. Ce qui est important et ce qui doit être éliminé. Ce qui est défectueux et ce qui est spécial. La conception de l’armoire est guidée par le panneau de la porte, une fissure autrefois remplie d’écorce d’orme. Un morceau qui, normalement, selon les pratiques forestières, serait jeté, est ici honoré comme point central d’une œuvre d’art. Les façades de tiroir, dont l’intérieur est composé de bois échauffé (c.-à-d., partiellement pourri), font écho à ce thème. Bruce Gray trouve que les matériaux naturels, comme les personnes, deviennent souvent plus richement complexes et intéressants avec l’âge.


Intérieur de l’armoire – Détail du tiroir


Intérieur de l’armoire – Détail du tiroir

La simplicité trompeuse est un autre thème cher à l’artiste. Le panneau est l’élément central de ce travail. Le coffret, subordonné et complémentaire, présente des lignes épurées auxquelles une menuiserie interne dissimulée fait contraste. Même les joints intérieurs sont cachés. La seule exception concerne les côtés des tiroirs qui ne sont visibles qu’une fois sortis. Ces joints sont destinés à être découverts. Les charnières à ressort et les ferrures de support d’étagère en laiton incrusté, simples et aux tons chauds, s’harmonisent avec la chaleur du bois. Une simplicité trompeuse, des lignes simples et épurées, mais un total de 179 pièces.

Un troisième thème qu’on trouve souvent chez Bruce Gray est le caractère pratique de la création. Il s’agit peut-être d’une œuvre d’art, mais elle doit aussi pouvoir être utilisée comme en témoignent les étagères réglables, le jeu de tiroirs et la plaque de suspension prépercée.


Vantail de la porte de l’armoire (détail)

Pour Bruce Gray, la conception des poignées est un plaisir. En plus des prises des tiroirs, la poignée de la porte est la seule partie de l’œuvre qu’il est possible de toucher. Plaisir pour l’œil, la poignée est aussi invitante au toucher. Elle complète l’ensemble de l’œuvre, tout en restant parfaitement fonctionnelle. Le bois de la poignée de porte, du bocote, a été choisi pour faire écho à la couleur du bord intérieur de la fissure. Larrête supérieure est légèrement arquée, répétant l’avant de l’arceau supérieur et inférieur, ainsi que les oreillettes du haut. Les courbes latérales et l’extrémité de la poignée renvoient, quant à elles, à la fissure.


Face arrière de l’armoire

Tenant à une rigoureuse précision de l’exécution, l’artiste a choisi, pour la partie arrière – qui se dérobe toujours aux regards –, des matériaux et une facture de manière tout à fait cohérente avec le reste du meuble. La forme choisie pour le panneau arrière conviendrait parfaitement à la façade de tout ouvrage de qualité.


Intérieur de l’armoire – Détail du tiroir

Le chiffre trois a une grande signification pour Bruce Gray, comment en témoigne le nombre de tiroirs, au nombre de trois.


Bruce Gray montant un tiroir


Éléments de l’armoire avant sa construction


Montage de la porte


Montage de la porte


Montage de la porte (serrage)


Tiroirs avant le montage


Tiroir avant le serrage

Bruce Gray s’est toujours distingué par la création d’ébénisteries exceptionnelles et par les pièces de bois hors du commun dont il s’inspire. En tant que tout récent ajout à la collection du Musée du Nouveau-Brunswick, cette pièce est le premier meuble de rangement du XXIe siècle à représenter le groupe d’artisans du meuble de la province qui, bien que petit, n’en est pas moins important. Il s’agit d’une version contemporaine, de très haute qualité, d’une tradition et d’un artisanat séculaires au Nouveau-Brunswick. À l’heure actuelle, il n’existe qu’un seul autre meuble de rangement signé Bruce Gray dans le domaine public. Fractured complète une autre œuvre récente de Bruce Gray, la table basse Earth (2020), qui est constituée d’une pièce de bouleau jaune madré à bordure naturelle hors du commun, rehaussée de granit, de sable et d’un panache de cerf.

Selon Peter Larocque, conservateur d’art du MNB, « Grâce à l’ajout de cette armoire superbement ouvragée de Bruce Gray, Fractured, la collection du Musée du Nouveau-Brunswick gagne en importance. Non seulement cette pièce rehausse sa représentation des techniques, des matériaux et des approches, mais elle renforce également son objectif de documenter un héritage exceptionnel de savoir-faire artisanal. »

Source des photos : Bruce Gray

Renseignements :
Musée du Nouveau-Brunswick
Caitlin Griffiths ou Aristi Dsilva, Communications et marketing,
506-654-7059 ou 506-643-2358