Cliquez ici pour sauter au contenu

Atholville

Randall Miller, Ph. D., Conservateur de recherche Géologie et paléontologie, Musée du Nouveau-Brunswick

Ceci est la localité dans la formation de Campbellton où nous avons découvert le requin presque complet Doliodus problematicus, un spécimen particulièrement intéressant. C’est le premier spécimen du monde qui indique que les requins avaient des épines sur les nageoires pectorales. La conservation est excellente. Toutes les dents sont encore sur la mâchoire et la boîte crânienne est bien préservée. C’est également ici que nous avons trouvé des scorpions de mer, des animaux qui ressemblaient à de gigantesques homards et qui atteignaient une taille – du moins à cet endroit – d’un ou deux mètres. Et les requins ainsi que les scorpions de mer, ou euryptérides, comme on les appelle, vivaient dans le même milieu.