Cliquez ici pour sauter au contenu

Le terrane des rapides réversibles

Randall Miller, Ph.D., Conservateur de recherche Géologie et paléontologie, Musée du Nouveau-Brunswick

Aux chutes réversibles à Saint John, on voit bien le contact entre le terrane précambrien de Ganderia ou terrane de Brookville, du côté nord, ces marbres gris, et, au sud du pont, le terrane d’Avalon, qu’on connaît ici sous le nom de terrane de Caledonia, qui remonte à quelque 500 millions d’années. Les roches du côté sud du pont contiennent des trilobites et des brachiopodes, les roches au nord du pont, les marbres, renferment des stromatolites.

Une ligne de faille sépare les deux terranes. Elle s’est formée, vraisemblablement, au Carbonifère. La ligne de faille appelée faille calédonienne part de l’endroit où nous nous trouvons, traverse le fleuve et rejoint la rive de l’autre côté, entre les deux ponts.