25 février 2010

Le conservateur – Géologie du Musée du Nouveau-Brunswick reçoit un prix

 

Randall Miller, Ph.D., chef de section et conservateur de recherche – Géologie et paléontologie au Musée du Nouveau-Brunswick (MNB) et professeur auxiliaire à l’Université du Nouveau-Brunswick, vient de recevoir le Distinguished Scientist Award (Gesner Medal), qui récompense les scientifiques émérites, de la Société géoscientifique de l’Atlantique.

Ce prix est décerné chaque année à une personne qui s’est employée à faire avancer et à promouvoir les sciences de la terre dans la région de l’Atlantique et dont la contribution est suffisamment importante pour avoir eu un impact au-delà de cette région.

M. Miller a publié nombre d’ouvrages techniques en paléontologie, mais il est peut-être mieux connu dans les cercles scientifiques internationaux pour avoir découvert, près de Campbellton, le plus ancien fossile de requin articulé du monde. Il fait autorité dans le domaine de l’histoire de la recherche en paléontologie dans la région, surtout grâce à ses publications sur la collection géologique du MNB.

Ses nombreuses entrevues et apparitions dans les médias, ses causeries publiques, ses excursions sur le terrain et ses écrits populaires ont fortement contribué à mettre la géologie à la portée de tous. La populaire galerie de géologie Une terre en évolution du MNB ainsi que les expositions géologiques temporaires qui ont fait le tour de la province reflètent aussi la volonté de M. Miller à faire connaître cette science à un vaste public. Ses publications grand public les plus récentes sont le livre pour enfants Will et le trilobite géant et Reconstruits en pierre : Géologie et immeubles de pierre de Saint John, coécrit par Gary Hughes, curateur – Histoire et technologie au MNB.

« Nous sommes ravis que M. Miller ait reçu la Gesner Medal pour son bon travail. C’est une marque de reconnaissance qu’il mérite amplement. Et cette distinction est d’autant plus appropriée que la collection géologique du musée retrace ses origines jusqu’aux explorations de la région faites au 19e siècle par Abraham Gesner, Ph.D. », a déclaré la chef de la direction du MNB, Jane Fullerton. Quant à Donald McAlpine, Ph.D., chef du département des sciences naturelles du MNB, il souligne que la fascination de M. Miller pour son sujet est « contagieuse » et qu’il excelle à combler l’écart entre les aspects universitaire et populaire de cette science.

M. Miller a étudié la géologie à l’University of Waterloo. Sa thèse de doctorat en sciences de la terre et de l’environnement lui a valu la Pearson Medal, qui récompense la créativité dans la recherche. En 1986, après deux années de recherche pour la Commission géologique du Canada et le Musée canadien de la nature, il déménage à Saint John pour accepter son poste actuel. Son travail consiste à organiser et développer la collection géologique et paléontologique du musée, une des plus anciennes du pays, qui regroupe des spécimens fossiles et minéraux rassemblés depuis les années 1820. Entre autres projets de recherche, il a étudié les fossiles de requins, de scorpions des mers géants et de phoques, les empreintes fossiles de reptile et l’utilisation des vestiges de coléoptères fossiles en tant que prédicteurs de changements climatiques survenus à la fin de la dernière ère glaciaire. Plus récemment, il a joué un rôle clé dans le projet de recherche géologique Stonehammer, une initiative communautaire au potentiel économique considérable grâce à laquelle la région de Saint John devrait devenir le premier géoparc en Amérique du Nord.

Pour en savoir plus sur les travaux de M. Miller et la collection géologique du MNB, consulter le site du musée à www.nbm-mnb.ca

Complément d’information :

Vita Kipping
Relations communautaires
Musée du Nouveau-Brunswick
Téléphone : 506 643 2358
Sans frais : 1-888-268-9595
Courriel : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.