3 février 2009

Eco mondo - Prêts pour... une excursion autour du monde?

 

Du 17 janvier au 29 mars, le Musée du Nouveau-Brunswick invite le public à vivre une captivante excursion autour du monde grâce à Eco Mondo. Une toute nouvelle exposition réalisée par le Biodôme de Montréal, en partenariat avec Environnement Jeunesse, l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), et qui invite chacun de nous à explorer et comprendre les liens essentiels entre santé des écosystèmes et santé humaine.

Pour ainsi partir à l’aventure... environnementale, nul besoin de visa ou de passeport! Le billet d’entrée du Musée du Nouveau-Brunswick donne accès aux stations d’Eco Mondo. Mais attention! Dans cette exposition, pas question de rester bras croisés !  Le visiteur-voyageur devra trouver des solutions viables à des problèmes humains et environnementaux sérieux et... bien réels qui lui sont présentés.

Sur le terrain d’Eco Mondo, l’heure est à la réflexion puis à l’action par tous et pour tous!

Arrivant à chaque station dans un pays différent, le voyageur se familiarise d’abord avec les caractéristiques de cette région du monde. Un jeune lui présente alors un problème environnemental vécu par sa communauté. Comment y pallier? Le visiteur explore des solutions mises de l’avant par cette communauté et qui tiennent compte des dimensions humaines, économiques et environnementales propres à la communauté locale.  Des jeux l’aideront à faire des choix plus éclairés, quitte à... devoir être plus patient.  Souvent, l’approche écosystémique n’est pas facile à mettre sur pied. Mais à moyen et long terme, quelle différence !

Un aperçu de ce voyage en cinq temps, dix régions du monde et mille surprises?

  • Première escale, la Chine, pour relever le défi de la salubrité de l’eau : il faut revitaliser les fleuves Fu et Nan à Chengdu. En parallèle, un jeune de Côte d’Ivoire témoignera de ce que des problèmes analogues dans son pays ont inspiré comme solutions viables.
  • Puis, direction Växjö, en Suède. Cette ville développe des actions pour diminuer la pollution atmosphérique.  Dans une même optique, la ville de Mexico tente de réduire les carburants fossiles avec des solutions adaptées à sa région.
  • Troisième escale, l’Équateur. Cette fois, l’agriculture et... les populations subissent les contrecoups de l’utilisation de pesticides. Un problème auquel est aussi confrontée l’agriculture... québécoise.
  • Lors de la quatrième escale, c’est à la gestion des déchets produits à Cotonou, Bénin, que s’attaque le visiteur, avant d’apprendre par un autre jeune les solutions apportées à ce problème à Iqaluit, dans le Nunavut.
  • Dernière étape : le Brésil, pour y explorer les solutions viables à la contamination du milieu par le mercure et à l’exposition des populations en Amazonie à ce contaminant. Un problème qui touche aussi des Québécois – pour des raisons différentes, d’où le besoin de solutions adaptées.


Avant de quitter chacun des pays, le visiteur pourra consulter comment les gens d’un autre pays ont trouvé leur propre solution à des problèmes semblables.

Bienvenue à tous les visiteurs voyageurs et... bon « vol » vers une planète et une humanité en meilleure santé!

Le mois de février gratuit au Musée du Nouveau-Brunswick!

Centre d’exposition du Musée du Nouveau-Brunswick, à Market Square, à Saint John.
Pour renseignements : 1-888-268-9595 ou www.nbm-mnb.ca

Complément d’information :

Vita Kipping
Relations communautaires
Musée du Nouveau-Brunswick
506 643 2358 ou This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Source :

Note aux médias : visuel disponible sur demande.