1er octobre 2008

Mammifères venus du froid, une exposition du MNB qui donne des frissons!

 

Mammifères venus du froid

Que diriez-vous de vous plonger dans une époque où évoluaient mammouths, chevaux tridactyles, lions d’Amérique et chameaux? Cet automne, le Musée du Nouveau-Brunswick vous présente ces formidables bêtes tout droit sorties de la dernière période glaciaire! Cette exposition itinérante du Musée canadien de la nature, d’Ottawa, comporte des dizaines de fossiles et de moulages manipulables ainsi que de fascinantes présentations interactives sur les mammifères de l’âge glaciaire, le changement climatique, l’extinction et l’impact de l’humain. En outre, des peintures murales réalisées par George « Rinaldino »Teichmann, paléoartiste du Yukon, donnent vie à cette impressionnante tranche d’histoire de la Terre.

Les visiteurs pourront explorer les remarquables effets du changement climatique au fil du temps, depuis quatre millions d’années jusqu’à environ 10 000 ans. Il sera entre autres question du Haut-Arctique il y a quatre millions d’années, alors que la région était beaucoup plus chaude qu’aujourd’hui et possédait un écosystème de forêt boréale similaire au Labrador des temps modernes. Ce territoire était peuplé d’ours, de chevaux tridactyles, de minuscules chevreuils primitifs et de petits castors. Sautant plus de deux millions d’années dans la période glaciaire, alors que les glaciers recouvraient la presque totalité de l’Amérique du Nord et que les mammouths, les mastodontes et autres bêtes imposantes sillonnaient les plaines du Yukon et d’autres régions.

L’exposition Mammifères venus du froid permet aux visiteurs de toucher à de nombreux spécimens authentiques, par exemple une défense de mammouth. Une vidéocassette raconte les défis du travail sur le terrain en Arctique et l’excitation de découvrir des espèces disparues depuis des lunes.

Le jeudi 2 octobre, de 18 h 30 à 20 h 30, une réception soulignera le lancement de l’exposition, en compagnie de Monty Reid, directeur des expositions au Musée canadien de la nature. Ce sera aussi une occasion formidable de rencontrer le paléontologue du Musée du Nouveau-Brunswick, Randall Miller, Ph.D. La réception est gratuite sur présentation d’un billet d’entrée ordinaire au musée.

Mammifères venus du froid, est une exposition à ne pas manquer d’ici le 18 janvier 2009.

Cette exposition est coproduite par le Musée canadien de la nature, le Centre des sciences de Montréal, le Royal Tyrrell Museum of Palaeontology et le Centre d'interprétation de la Béringie du Yukon.

Heures d’ouverture du musée : Lundi, mardi, mercredi et vendredi, de 9 h à 17 h; jeudi, de 9 h à 21 h; samedi, de 10 h à 17 h; dimanche, de 12 h à 17 h. Jours fériés : de 12 h à 17 h; fermé les lundis à compter du 3 novembre 2008. Coût d’entrée : adultes, 6 $; aînés, 4,75 $; enfants/élèves, 3,25 $; famille, 13 $.

Le centre d’exposition du Musée du Nouveau-Brunswick est situé à Market Square, à Saint John. Pour de plus amples renseignements, composer le 1 888 268 9595 ou consulter le www.nbm-mnb.ca.

Partenariat

 

Complément d’information :
Périodes glaciaires
La Terre a connu une série de glaciations et de réchauffements pendant environ deux millions d’années, qui s’est soldée par la dernière glaciation il y a entre 80 000 et 10 000 ans. (Nous sommes toujours dans une période glaciaire, mais il s’agit d’une phase interglaciaire au climat plus doux). Durant la dernière glaciation (appelée période glaciaire), des Mastodontes, des Mammouths à l’épais duvet laineux, des Paresseux marcheurs géants aux longs poils, des Lions d’Amérique (25 % plus gros que les grands félins modernes d’Afrique) et des chameaux se promenaient dans des plaines ressemblant à des steppes sèches dans une région connue sous le nom de Béringie. Les humains ont fait leur apparition en Amérique du Nord il y a environ 25 000 ans.

Béringie
Cette région englobait des parties de la Russie, de l’Alaska, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest ainsi que le plancher océanique entre l’Asie et l’Amérique du Nord, qui s’est retrouvé à découvert quand l’eau de la mer a été emprisonnée sur le continent par les glaciers. Cette eau de mer est l’élément principal qui contribue à l’établissement de calottes glaciaires et de glaciers sur le continent, au fur et à mesure qu’elle tombe sous forme de précipitations à partir de la condensation dans l’atmosphère.

George « Rinaldino » Teichmann
Né en République tchèque en 1958, George Teichmann a été formé et a travaillé comme tailleur de verre itinérant tout en exerçant son talent d’artiste spécialisé en paléontologie. Disciple du célèbre illustrateur d’animaux préhistoriques tchèque Zdenek Burian, M. Teichmann a peint des animaux du Pléistocène (période glaciaire) sous le pseudonyme « Rinaldino » [Ri-nal-di-no], un travail acclamé lors d’expositions-concours en Europe. Il dépeint la vie sauvage dans un style finement détaillé, un peu à la façon de Robert Bateman, et possède une aptitude à saisir le mouvement, ce qui rend son travail remarquable et impressionnant. Habité par sa passion de l’aventure dans des contrées sauvages, il a immigré au Canada en 1983, pour finalement s’installé au Yukon.

Pour de plus amples renseignements :
Vita Kipping
MNB, Relations avec la collectivité
(506) 643-2358  
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.