21 novembre 2007

Le Musée du Nouveau-Brunswick accepte un important tableau canadien

Moreira FamilyLe Musée du Nouveau-Brunswick a récemment ajouté à sa collection permanente une peinture de Thomas MacDonald, un artiste néo-brunswickois du XIX e siècle. L'aquarelle intitulée Samuel L Tilley, Was Born May 1818 & Elizabeth Ann Tilley, Was Born Decr 1819, a été peinte de 1825 à 1831. C'est l'arrière-petite-fille de Tilley, Judith Moreira, d'Halifax, qui en a fait don au Musée.

Un des exemples les plus publiés de l'œuvre de MacDonald et sans doute le plus notable, cette peinture est une représentation exceptionnelle d'enfants néo-brunswickois du début du XIXe siècle et d'un des Pères de la Confédération.

Samuel Leonard TilleySamuel Leonard Tilley (1818-1896) a été un des plus grands politiciens canadiens de l'époque de la Confédération. En plus d'être Secrétaire provincial du Nouveau-Brunswick (l'équivalent du premier ministre aujourd'hui), Tilley a été ministre des Douanes dans le premier gouvernement du Canada, dirigé par Sir John A. Macdonald, et s'est vu confier d'autres portefeuilles, dont celui des Finances. Sa carrière politique est aussi notable parce qu'il a été lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick à deux reprises.

Né à la fin de 1784 ou au début de 1785, l'artiste Thomas MacDonald a été inhumé en 1862 à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Il est probablement le premier artiste né dans la province à avoir travailler dans la vallée du Bas-Saint-Jean au début du XIX e siècle. Son œuvre est particulièrement fascinante parce qu'elle représente la vie de plus en plus prospère des résidents du Nouveau-Brunswick rural de l'époque de 1815 à 1835. Peter Larocque, conservateur – Art et histoire culturelle du Nouveau-Brunswick, fait remarquer que MacDonald est connu pour son grand souci des détails se rapportant aux modes, autant dans la manière de se vêtir et de se coiffer quand dans l'ameublement et la décoration d'intérieur. Selon M. Larocque, « cette œuvre est celle d'un artiste autodidacte ou formé dans la région qui semble avoir eu une certaine connaissance de l'art du portrait. Fait intéressant, son œuvre pourrait avoir été influencée par Anthony Flower (1792-1875), un artiste né et formé en Grande-Bretagne qui s'est établi à proximité, dans le comté de Queens, au Nouveau-Brunswick. »

En tant qu'exemple d'art vernaculaire du début du XIXe siècle, l'œuvre de Thomas MacDonald a beaucoup retenu l'attention au cours des 40 dernières années. La directrice du Musée du Nouveau-Brunswick, Jane Fullerton, a remercié Judith Moreira pour son généreux don, notant que « beaucoup de pièces revêtant une importance nationale et internationale font partie de la collection du Musée. Cette peinture a été incluse dans des expositions nationales qui ont contribué à définir l'identité canadienne ».

La collection du Musée, qui compte environ 1500 pièces d'art du Nouveau-Brunswick, offre la meilleure vue d'ensemble historique de l'œuvre des artistes de la province. Elle ne compte actuellement que 25 œuvres néo-brunswickoise sur papier datant de 1800 à 1830, lesquelles ont été créées par moins d'une demi-douzaine d'artistes. À cette époque, beaucoup d'images de la province et ses citoyens ont été produites par des artistes itinérants, surtout des militaires en garnison ici pour de courtes périodes; d'autres ont été rapportées des États-Unis ou d'Europe par des citoyens du Nouveau-Brunswick. Par conséquent, ce don augmente considérablement la capacité du Musée de représenter visuellement cette période lointaine de l'histoire de la province. Le Musée possède deux autres tableaux de Thomas MacDonald, Justus Earle et Ann Lawrence Earle , tous deux peints en 1820. En dépit de leur rareté relative, d'autres exemples de son œuvre se trouvent dans les collections publiques des établissements suivants : la Galerie d'art Beaverbrook, le Musée du comté de Queens, les Archives provinciales du Nouveau-Brunswick et Bibliothèque et Archives canada.

La section Archives et bibliothèque de recherche du Musée du Nouveau-Brunswick abrite une des plus importantes collections de documents d'archives se rapportant à Samuel Leonard Tilley.

Personne ressource


Peter Larocque, Conservateur, art et histoire culturelle du Nouveau-Brunswick, (506) 643-2327


Wendy Martindale, Chef, services communautaires, (506) 643-2338