BiotaNB du MNB – Zone naturelle protégée de Nepisiguit

BiotaNB du MNB 2015-2016
Zone naturelle protégée de Nepisiguit

liens de presse | artistes 2015

La zone naturelle protégée de Nepisiguit comporte 11 895 hectares de terrain rude, montagneux et densément boisé. L’altitude y varie de 248 à 730 mètres. Une partie importante du cours supérieur de la rivière Nepisiguit se trouve dans la zone naturelle protégée de Nepisiguit et, du côté est, elle partage sa limite avec le parc provincial Mont-Carleton. Les deux endroits totalisent 29 322 hectares de la région des hautes terres écologiques du Nouveau-Brunswick. Popple Depot, l’emplacement d’un poste de garde forestier, et le Governor’s Wilderness Lodge, situé près de là, ont servi de centre des opérations pour les deux années du recensement biologique intensif dans cette ZNP éloignée.

L’activité BiotaNB du MNB (auparavant appelée Bioblitz) 2015-2016 constituait les années sept et huit d’un programme établi en 2009 et s’est déroulée dans la ZNP ayant la quatrième superficie des dix grandes ZNP où le Centre de recherche sur la biodiversité du Musée du Nouveau-Brunswick a fait des relevés pendant ce projet étalé sur vingt ans. Comme par le passé, le programme a réuni des spécialistes en biodiversité de partout en Amérique du Nord qui ont passé quatorze jours à étudier des formes de vie très diverses dans ces zones de conservation importantes. Des étudiants et des naturalistes locaux, des bénévoles pour la plupart, se sont joints aux spécialistes. Les données acquises aideront à documenter les plans de gestion de ces sites et à surveiller à long terme l’état de l’ensemble du territoire. Les spécimens prélevés au cours de BiotaNB 2015-2016 ont été déposés au Musée du Nouveau-Brunswick, où les chercheurs peuvent les étudier. Le programme BiotaNB du MNB fournit aussi aux étudiants des possibilités de formation en sciences de la biodiversité; une activité portes ouvertes qui a lieu au laboratoire de terrain de BiotaNB du MNB, cultive aussi un sens de gérance de la ZNP dans la communauté environnante. Quant au programme d’artistes résidents, qui existe depuis 2010, il a donné lieu à la création d’œuvres d’art en 2015-2016 qui ont représenté les formes de vie et les paysages de la zone naturelle protégée de Nepisiguit ainsi que les chercheurs au travail.