Pour le Dr John Clarence Webster (1863-1950), la connaissance historique n'a pas qu'une valeur éducative. À son avis, celle-ci pourrait susciter une fierté culturelle, ingrédient essentiel à la santé économique et sociale de toute région. Pour favoriser la connaissance de l'histoire canadienne, le Dr Webster développa sa collection tel un registre visuel de l'histoire de ce pays. Comprenant des tableaux, des sculptures, des cartes et des plans, des photographies, des médailles, des documents et des arts mineurs, sa collection de Canadiana n'avait pas son pareil.

Bien que cette collection couvre de nombreuses facettes de la vie et de l'histoire du pays, l'histoire navale et militaire en fait surtout la force. La collection couvre les débuts de l'exploration du pays jusqu'à l'affermissement du pouvoir français, la période conflictuelle entre les Anglais et les Français au XVIIIe siècle, l'établissement subséquent de l'autorité britannique, la lutte britannique pendant la révolution américaine, la colonisation ainsi que le développement du Canada au XIXe siècle. L'exposition donne une idée de l'ampleur et de la portée de la collection du Dr Webster, ainsi que de son intérêt particulier envers la vie et la carrière du général James Wolfe (1727-1759).

Même s'il sélectionnait les œuvres principalement en raison de leurs associations historiques, le Dr Webster se préoccupait également de leur mérite artistique. Lorsque cela était possible, il faisait l'acquisition d'œuvres d'artistes notables et, pour combler les lacunes, il passa des commandes d'œuvres d'art originales, ainsi que de copies d'œuvres historiques impossibles à acquérir. Quelques-unes de ces commandes furent passées auprès d'artistes canadiens, toutefois, en raison de la prédominance de sujets britanniques, la plupart des tableaux sont d'origine britannique.

Le Dr Webster donna sa collection au Musée du Nouveau-Brunswick en 1934, jetant ainsi les fondations du Département d'histoire canadienne et dotant le Musée de l'un de ses atouts les plus précieux.